[ENGLISH]










 
   
Jocelyn Guilbault

s.v.p. placez le curseur sur la vignette pour voir l'image intégrale

Déclaration de l'artiste

Peintre autodidacte, j’ai toujours approché l’art d’une manière ludique. Mélanger la couleur, la poser sur un support, jouer dans la matière jusqu’à une éventuelle harmonie – voilà ce que je peux dire de plus honnête, de plus essentiel, de plus simplement suffisant, lorsque j’ai à parler de ma pratique artistique.

C’est donc un peu par jeu que j’ai commencé à employer la cire. Pas la cire d’abeille, ni l’encaustique, mais les crayons de cire qu’utilisent les enfants lorsqu’ils exécutent leurs premiers dessins. Je m’en suis d’abord servi à froid puis je les ai fait fondre. L’autodidacte est souvent indépendant (pour le meilleur et pour le pire). C’est dans cet esprit que j’ai adopté ce médium peu orthodoxe, un peu saugrenu même, avec l’idée plus ou moins claire de l’apprivoiser, de le dompter. Autant un défi qu’un désir. En fait, je cherchais à dessiner avec un médium qu’on pouvait considérer nouveau, ou en tout cas, non traditionnel. Développer un langage pictural propre à la cire, apprendre à manier des outils ad hoc, mettre au point des techniques adéquates, tout ça devenait donc ma tâche principale.

En fait, j’aime recycler. Si j’emploie des crayons de cire, c’est qu’ils étaient là, dans mon atelier. Même chose pour mes sujets, déterminés en bonne partie par le format des panneaux disponibles à un certain moment. Et mon rapport à l’image est du même acabit. J’ai collectionné des images, des photos, toute ma vie. Ce n’est que normal pour moi de m’en servir et de les recycler dans mon travail. Si j’étais entrepreneur en construction, je ne bâtirais pas de maison, j’en rénoverais.

L’émotion qui commande mon travail vient de l’observation parfois furtive d’images, de scènes, d’accidents naturels, etc. qui crée autant d’instantanés dans ma tête – observation qui se conjugue au plaisir anticipé de poser la cire sur une surface. Plus globalement, un sujet m’émeut par son potentiel de déploiement des capacités picturales de la cire. Il fonctionnera s’il est adéquat pour la cire. En fait, dans mon travail, ce n’est pas le médium qui sert le sujet, mais le sujet qui sert le médium. 

 

Pour en savoir plus sur les œuvres de cet artiste ou pour en acheter, communiquez avec la curatrice.

 

Thank you to our sponsors / Merci à nos commanditaires

 


Exhibitions  |  Artists  |  Gallery  |  Contact Us  |  Submissions  |  Events  |  Membership  |  Discover Vankleek Hill  |  English
© 2007 Arbor Gallery  |  Web Design - Impressions inc.